La photographie de concert est l’art de faire revivre la musique d’un spectacle tout en retranscrivant les émotions des musiciens à travers une image. En plus de ça, prendre des photos de concert requière un minimum de connaissances techniques de la part du photographe pour y parvenir.

Quel matériel choisir pour photographier un concert

Lorsque les conditions de lumières sont difficiles comme c’est le plus souvent le cas lors d’un concert, la meilleure solution pour réussir vos photos est d’utiliser des optiques lumineuses.

En effet, employer des objectifs lumineux vous permettra d‘obtenir une vitesse suffisamment élevée pour figer le mouvement.

Privilégiez les objectifs à focales fixes qui sont les plus lumineuses, comme par exemple les fameux 24mm35mm, 50mm, 85mm, 105mm.

Ces optiques ouvrent généralement entre f/1.4 et f/2,8 et sont excellentes pour la photographie de concert, comme le démontre la photo ci-dessous, prise au 50mm f/1,8 de chez Nikon.

Un seul boitier est suffisant, inutile de s’encombrer avec deux boitiers. Une bonne montée en sensibilité ISO est primordiale : il n’est pas rare de grimper à 3200 voir 4000 ISO. La cadence de la rafale a peu d’importance : c’est au photographe de déclencher au bon moment.

L’utilisation de plusieurs objectifs permet de varier les prises de vues :
 Un grand angle pour les cadrages larges : Canon 16-35 f/2.8, Nikon 14-24 f/2.8, Tokina 11-16 f/2.8, ou un Tamron 17-50 2.8
 Un téléobjectif 70-200 mm pour les cadrages plus serrés : Canon 70-200 f/2.8, Tamron 70-200 2.8, Sigma 70-200 2.8, Nikon 70-200 2.8. Une focale fixe de 85 ou 135 mm est également pertinente : le 135 mm f/2 de Canon offre un piqué excellent, pour un tarif deux fois élevé qu’un 70-200 2.8 IS.
– Éventuellement un long téléobjectif : un 300 mm ouvrant à f/2.8.
C’est lourd, onéreux, et encombrant, mais une telle optique offre des clichés exceptionnels et de très beaux portraits.
Un flash cobra n’est pas nécessaire : son usage fausserait totalement la belle ambiance lumineuse de la scène. La plupart du temps il est d’ailleurs interdit par les organisateurs.
Transporter le tout dans un sac bandoulière (et éventuellement le 300 2.8 sur l’autre l’épaule) reste le plus pratique : l’accès au matériel est rapide et le changement d’objectifs se fait sans devoir poser le sac au sol. Un sac à dos peut également convenir : le matériel semble moins lourd à porter, mais vous serez moins réactif pour shooter.

Quelle sensibilité choisir pour faire des photos de concert

La photographie de concert est une spécialité qui demande aux appareils photos d’être bons dans la gestion des hautes qualités

Les spots de lumières colorés ou non varient énormément en intensité au cours d’un concert et vous obligent à modifier rapidement certains paramètres de prises de vues, en particulier la sensibilité iso, dans le but d’avoir vitesse d’obturation suffisamment élevée.

Faire une bonne mesure de la lumière pour réussir vos photos de concert

Lors d’un concert, les spots de lumières qui illuminent la scène sont utilisés pour créer une ambiance et dont certains sont dirigées directement pour éclairer les musiciens. Le problème, c’est que les zones qui ne sont pas éclairées sur la scène provoquent beaucoup de contraste par rapport au sujet, lui bien éclairé.

La principale difficulté pour photographier un concert est tout d’abord de bien mesurer la lumière sur votre sujet.

Les modes de mesures de lumière dont vous disposez sur votre appareil photo permettent de mesurer la lumière de différentes façons.

La mesure évaluative ou matricielle est sans doute la plus utilisée, puisqu’elle permet d’exposer correctement lorsque la lumière est homogène.

En utilisant la mesure d’exposition matricielle, c’est tout le cadre qui est pris en compte lors de la mesure de lumière.

Sur un scène de concert, les écarts de lumière sont trop importants et piègent la cellule d’exposition en mode matricielle, surexposant les zones sombres et par la même occasion, les musiciens. Conséquence encore plus dramatique, la vitesse d’obturation baisse considérablement et provoque une photo floue.

Quel mode autofocus choisir pour faire des photos de concert

Le choix du mode autofocus va dépendre du style de concert que allez photographier. Si c’est un concert classique ou de jazz, vous vous doutez bien que les mouvements (déplacements) des musiciens ne seront évidemment pas les mêmes que des rockeurs.

Vous devez partir du principe qu’en fonction du mouvement du sujet, le choix du bon mode autofocus est décisif pour une bonne mise au point.

Rappelez-vous que si le sujet est en mouvement perpétuel ou se déplace, vous devez choisir le mode autofocus continu (AF-C chez Nikon ou Ai Servo chez Canon), afin que votre appareil photo puisse faire la mise au point en permanence.

Dans le cas où votre sujet ne bouge pas, photographiez en mode AF-S chez Nikon ou One Shot chez Canon.

Quelle balance des blancs choisir

Les spots de lumières multicolores qui éclairent la scène ne vous permettent pas de choisir un prêt réglage du blanc ou une balance des blancs manuelle.

Dans ces conditions, vous n’avez d’autres choix que d’utiliser la balance des blancs automatique. Celle-ci est la plus appropriée pour obtenir un rendu correct des couleurs.

Soignez la composition et le cadrage de vos photos de concert

Sur une scène de concert, quel que soit le type de musique, il y a toujours des éléments qui sont utiles aux artistes, tels que les micros avec leurs pieds, les retours scènes, les pupitres etc…mais qui pour nous photographes, ne facilitent pas vraiment la composition d’une image.

Malheureusement, il faut faire avec et la plus grande difficulté sera d’éviter d’inclure les éléments inesthétiques sur vos images.