Une éclipse de lune a lieu lorsque la lune passe dans l’ombre sombre de la Terre, ce qui peut se produire uniquement à la pleine lune. Il y a deux ou plusieurs éclipses de lune par an

Types d’éclipse de lune

Éclipse de lune pénombrale. Cela a lieu lorsque la lune passe dans la pénombre de la Terre. Ces éclipses sont subtiles et difficiles à observer.

Éclipse de lune partielle. Cela a lieu lorsqu’une partie de la lune passe dans la pénombre de la Terre. Ces éclipses sont faciles à voir à l’œil nu.

Éclipse de lune totale. Cela a lieu lorsque toute la lune traverse la pénombre de la Terre. Au cours de la phase totale (totalité), la lune prend une couleur rouge vif. Ces éclipses sont également faciles à voir à l’œil nu.

Une éclipse de lune commence lorsqu’une petite encoche apparaît lentement le long d’un bord de la lune. Au cours de l’heure suivante, la lune plonge progressivement plus profondément dans l’ombre sombre de la Terre. Si l’éclipse est totale, les dernières minutes des phases partielles peuvent être assez spectaculaires. Le croissant de lune s’amincit au fur et à mesure que l’obscurité se propage à travers un ciel de nuit privé du clair de lune. Si vous vous trouvez loin des lumières de la ville, la Voie lactée devient lumineuse et belle à mesure que débute la phase totale.

Peu importe le type d’appareil photo que vous possédez, il existe toute une variété de techniques que vous pouvez utiliser pour photographier une éclipse de lune : grand-angle, téléphotographie, exposition multiple et filé d’étoiles. Bien que vous puissiez également utiliser des appareils photo argentiques pour photographier les éclipses, cet article traite en particulier de l’utilisation d’un appareil photo numérique.

Grand-angle

La technique avec grand-angle est la façon la plus simple de photographier une éclipse de lune. Vous pouvez utiliser n’importe quel appareil photo capable de longues expositions, de cinq secondes ou plus. Étant donné que vous allez utiliser de longues expositions, il s’avère idéal de poser l’appareil photo sur un trépied solide. Si votre appareil photo accepte un câble déclencheur, c’est le meilleur moyen d’éviter les vibrations provoquées par le déclenchement de l’obturateur. Si vous ne disposez pas d’un câble de déclenchement, utilisez le retardateur de l’appareil photo pour déclencher l’obturateur et commencer l’exposition.

Pour les appareils photo numériques COOLPIX, réglez-les avec la longueur focale la plus large. Pour les photographes qui utilisent un reflex numérique Nikon de format DX, utilisez une longueur focale de 18 à 35 mm. Pour les photographes qui utilisent un reflex numérique Nikon de format FX reflex, utilisez une longueur focale de 28 à 35 mm. Pour les photographes qui utilisent les appareils photo Nikon 1, utilisez une longueur focale de 10 à 30 mm. Prendre une éclipse de lune avec une vue grand-angle vous permet d’intégrer un premier plan intéressant à votre image.

Exposition de départ : Pour une exposition de départ, réglez l’appareil photo sur 400 ISO et ouvrez l’objectif sur l’ouverture la plus large. Essayez différentes expositions en réglant la vitesse d’obturation par incréments de 5 secondes. La vitesse d’obturation la plus lente que vous devez utiliser est de 40 secondes. Au-delà de cela vous allez commencer à voir les filés ou les traînées d’étoiles causés par la rotation de la Terre.

 

Filés d’étoiles

Lorsque vous photographiez le ciel de nuit en utilisant de très longues expositions de plusieurs minutes ou plus, vous finirez par avoir un effet appelé filé d’étoiles. En raison de la rotation de la Terre, vous photographiez un filé de la lumière émise par les étoiles (ou la lune dans ce cas). Photographier une éclipse de lune de cette manière créera un déplacement progressif de la lune à travers le cadrage. Pour photographier un filé d’étoiles, vous aurez certainement besoin d’utiliser un câble de déclenchement.

Exposition de départ : Commencez par régler l’ISO à 400, en utilisant un nombre f de f/8 ou f/11 puis réglez la vitesse d’obturation sur Bulb (exposition prolongée). Lorsque l’éclipse commence, placez l’image de la lune dans un coin du viseur de l’appareil photo. Assurez-vous de composer l’image pour que la lune se déplace dans le champ de l’appareil photo. Arrêtez l’autofocus et faites une mise au point manuelle sur ​​l’infini. Activez aussi la fonction de réduction du bruit en exposition longue. Assurez-vous d’avoir une batterie complètement chargée ou neuve dans l’appareil photo et une carte mémoire vide. Lorsque vous êtes prêt à prendre l’exposition, bloquez l’obturateur en position ouverte avec le câble de déclenchement et profitez de l’éclipse.

Vous pouvez déterminer l’orientation approximative en vous exerçant une ou deux nuits avant l’éclipse. La lune se lève environ 50 minutes plus tard chaque nuit, si bien que si l’éclipse doit se produire à 22 h un jour donné, effectuez le test la veille au soir à 21 h 10.

La lune semble se déplacer dans le ciel à une vitesse de 15 degrés par heure. Il faudrait environ trois heures pour que la lune traverse le champ d’un objectif 35 mm sur un reflex numérique Nikon au format DX ou un objectif 50 mm sur un reflex numérique au format FX.  

Si l’éclipse a lieu en début de soirée, la lune se lèvera et son mouvement la fera se déplacer vers le haut et à droite face à vous. Si l’éclipse a lieu au milieu de la nuit, le mouvement de la lune se fera de gauche à droite. Si l’éclipse a lieu durant les premières heures du matin, la lune se couchera, et son mouvement se déplacera en bas et à droite. Ces directions sont pour l’hémisphère nord. Si vous êtes dans l’hémisphère sud, les mouvements vers la gauche et à droite seront opposés.

Lorsque vous photographiez une éclipse de lune en utilisant la technique du grand-angle, vous saisissez un instant de l’éclipse. En utilisant la technique du filé d’étoiles, vous prenez plusieurs heures de l’éclipse… La technique de l’exposition multiple combine le meilleur des deux techniques.

Téléphotographie

Pour réaliser des grands formats de la lune pendant une éclipse, vous aurez besoin d’utiliser un téléobjectif long ou un télescope. Vous pouvez également utiliser un appareil photo numérique COOLPIX P avec un zoom ultra puissant. Avec un reflex numérique, vous pouvez aussi combiner un super téléobjectif avec un téléconvertisseur pour augmenter la longueur focale. Vous pouvez également augmenter la taille relative de l’image de la lune avec un appareil photo de format FX en sélectionnant le mode recadrage DX.

Il existe de nombreux télescopes compatibles avec un appareil photo grâce à un adaptateur. L’utilisation d’un télescope qui compte une monture équatoriale et une horloge électrique qui neutralisent la rotation de la Terre vous permet de suivre automatiquement le soleil, la lune et les étoiles pour l’astrophotographie à longue pose.

Exposition de départ : Le Guide d’exposition pour éclipse de lune est un bon point de départ pour photographier la lune pendant une éclipse en utilisant un téléobjectif, un super téléobjectif ou un télescope. Utilisez une prise de vue en fourchette de vos expositions en sous-exposant et en sur​​-exposant avec une valeur f de 1 ou de 2 pour vous assurer d’obtenir une exposition parfaite. Pour réaliser une bonne série de photos, il est préférable de déclencher en fourchette toutes les 10 minutes.

Lors d’une éclipse totale, la couleur et la luminosité de la lune peuvent varier énormément et prendre des teintes allant de l’orange vif au rouge profond, brun foncé ou gris. La couleur est due à la lumière indirecte réfractée et filtrée par l’atmosphère de la Terre avant d’atteindre la lune. Vous pouvez également utiliser la mesure spot de votre appareil photo pour prendre une lecture de compteur réelle de la lune et utiliser la prise de vue en fourchette de vos expositions à partir de ce point-là.