Le mode Auto de l’appareil photo

Le photographe lambda utilise le mode automatique et l’utilisera toujours s’il ne s’intéresse pas à la photo. Pour lui, il n’a pas envie de se prendre la tête avec les réglages de l’appareil photo.

Par contre celui qui souhaite améliorer ses photos, doit absolument sortir du mode automatique. Pour cela, il doit connaître les bases de la photo pour savoir faire les bons réglages.

Les avantages du mode automatique

Le mode auto choisit pour vous l’ouverture du diaphragme, la vitesse d’obturation, la sensibilité, la balance des blancs, fait la mise au point tout seul et déclenche le flash par manque de lumière.

Il ne vous reste plus qu’à vous concentrer sur le cadrage et la composition puis d’appuyer sur le déclencheur pour que la photo soit exposée.

Le mode auto peut convenir à la plupart des débutants parce qu’il est simple à utiliser et ne demande aucune connaissance particulière.

Néanmoins, je vous conseille de sortir de ce mode le plus rapidement possible car il vous empêche d’être créatif.

Les inconvénients du mode auto

Le mode tout automatique ne va pas deviner ce que vous voulez photographier, c’est pourquoi vous devez l’abandonner.

C’est lui qui décide de l’exposition finale de la photo, si le flash va être utilisé, et où la mise au point va être effectuée.

La balance des blancs est choisie automatiquement, ce qui peut fausser les couleurs réelles vues au moment de la prise de vue.

L’appareil photo utilisé en mode automatique peut aussi décider d’augmenter la sensibilité alors qu’il y a aucune raison apparente de le faire. Le problème est que cela va engendrer du bruit et donc une moins bonne qualité sur l’image.

En choisissant le mode auto, vous n’avez aucun contrôle sur les paramètres de prise de vue, ce qui vous empêche de faire les photos que vous souhaitez.

Les modes scènes

Ces modes d’exposition sont préprogrammés, pour permettre à l’appareil photo de reconnaître une scène spécifique et de proposer les meilleurs réglages pour celle-ci.

Le mode portait

Ce mode scène va faire en sorte de toujours choisir une grande ouverture afin de minimiser la profondeur de champ et créer un flou d’arrière plan.

Basculez dans ce mode si vous souhaitez obtenir cet effet pour vos photographies de portrait.

Afin de ne pas déformer le sujet, évitez de photographier avec un grand angle, mais privilégiez plutôt une focale standard

Le mode paysage

Si vous optez pour ce mode, votre appareil photo va faire en sorte de toujours choisir une petite ouverture afin de maximiser la profondeur de champ.

L’intérêt de ce mode est donc d’étendre la zone de netteté, ce qui le rend idéal pour obtenir une image nette partout.

Cependant, le fait d’utiliser une petite ouverture, peut engendrer une baisse considérable de la vitesse d’obturation si les conditions lumineuses sont défavorables. Dans ce cas, vous serez obligé d’utiliser un trépied afin d’éviter un flou de mouvement.

Le mode macro

Si vous souhaitez découvrir le monde de l’infiniment petit, ce mode vous plaira car il a été programmé pour photographier des sujets de près.

Pour que cela soit possible, la distance de mise au point est raccourcie de quelques centimètres, ce qui vous permet de photographier des insectes, des fleurs en gros plans ainsi que d’autres sujets de petites tailles.

Avec le mode macro, une petite ouverture est souvent choisit par l’appareil photo numérique afin de conserver une zone de netteté maximale.

La profondeur de champ est très restreinte en macro, de l’ordre de quelques millimètres, c’est pourquoi une petite ouverture est nécessaire.

La mise au point dans ce mode est aussi plus délicate à réaliser. N’espérez pas non plus utiliser le flash intégré de votre appareil photo en mode macro, au risque de créer des ombres très marquées et de provoquer des zones surexposées.

En macrophotographie, on travaille avec de petites ouvertures de diaphragme, ce qui réduit fortement le temps de pose.

Pour cette pratique, je vous recommande fortement d’utiliser un trépied.

Le mode sport

Comme son nom le laisse paraitre, ce mode est conçu pour photographier les sujets en mouvements. Vous pourrez ainsi prendre en photo aussi bien des voitures de courses, que des enfants, des oiseaux etc…

Dans le mode sport, l’appareil photo choisira automatiquement la vitesse la plus élevée, ce qui vous permettra de correctement figer le mouvement.

C’est un mode à utiliser lorsqu’il y a suffisamment de luminosité, sinon l’appareil photo aura tendance à monter en sensibilité iso.

Le mode portrait de nuit et paysage de nuit

Là aussi, son nom très évocateur permet de photographier dans des conditions lumineuses difficiles. L’appareil photo numérique choisit une vitesse d’obturation lente afin de capter le plus de lumière possible.

L’usage de ce mode autorise l’utilisation du flash, pour le cas des portraits par exemple.

Dans des conditions de faibles luminosité, la vitesse est si lente que vous aurez du mal à faire des photos à main levée, c’est pourquoi je vous conseille d’utiliser un trépied avec le mode nuit.

Modes semi-automatiques

Le mode programme (P)

Le mode P est similaire au mode tout automatique que l’on a vu au début de cet article, sauf que celui-ci vous donne le contrôle sur certains paramètres de prises de vues.

En effet, l’exposition se fait automatiquement mais vous pouvez influer sur le couple ouverture/vitesse, en choisissant l’un ou l’autre, pour plus de créativité.

C’est à dire que vous pouvez jouer sur la profondeur de champ et le mouvement en choisissant le couple qui vous convient.

Vous pouvez également modifier la sensibilité en fonction des conditions de lumière ainsi que la balance des blancs.

Vous avez également la main sur les réglages du flash.

Je vous invite à regarder dans votre mode d’emploi d’appareil photo car le mode P peut être plus ou moins flexible suivant les modèles.

Le programme P est un mode que je vous recommande d’utiliser à la place du mode vert tout automatique.

Lorsque vous aurez compris comment le couple ouverture/vitesse fonctionne, vous pourrez passer aux modes plus créatifs.

Le mode priorité à l’ouverture (A ou AV)

Appelé A ou AV, ce mode est conçu pour contrôler l’ouverture du diaphragme. La vitesse d’obturation quant à elle est calculée automatiquement en fonction des conditions de lumière.

Dans ce mode, vous pouvez choisir la balance des blancs ou rester en automatique, de même que pour la sensibilité.

Le mode priorité à l’ouverture est celui que vous choisirez le plus souvent pour définir la zone de netteté que vous souhaitez avoir sur votre image.

Le mode priorité à l’ouverture est très utilisé en photo de portrait lorsqu’il s’agit de détacher le sujet de l’arrière plan. Dans ce cas, vous choisissez une grande ouverture pour obtenir une faible profondeur de champ.

En ce qui concerne la photographie de paysage, on souhaite obtenir généralement une photo nette du premier plan à l’infini.

Dans ce cas, le mode priorité ouverture vous permet de définir une petite ouverture qui aura pour effet d’augmenter la profondeur de champ.

Grâce à ce mode, vous avez le contrôle sur la zone de netteté.

Quant à la vitesse d’obturation, elle doit être suffisamment rapide pour figer le mouvement, sauf si vous souhaitez un effet de mouvement particulier.

Veillez donc à garder un oeil dessus afin d’éviter qu’elle ne descende de trop, sinon vous devrez utiliser un trépied.

Le mode priorité à la vitesse (S ou TV)

Vous l’aurez deviné, ce mode de prise de vue est destiné à photographier le mouvement. C’est le mode à choisir si vous souhaitez faire de la photo animalière ou sportive.

Le principe est simple, vous choisissez la vitesse d’obturation que vous voulez et le posemètre de l’appareil photo va calculer automatiquement la bonne valeur du diaphragme pour exposer l’image.

Avec ce mode, vous pouvez aussi créer des effets avec l’eau d’une cascade par exemple en utilisant des vitesses lentes, appelées poses longues.

Rappelez-vous que si vous souhaitez utiliser des vitesses lentes, vous aurez pas droit à l’erreur car tout mouvement de votre part entrainera une photo floue.

Pour évitez cela, il est indispensable de travailler avec un trépied ou un monopole si la vitesse est suffisamment rapide pour figer l’action.

Le mode manuel (M)

Grâce à ce mode, vous aurez le contrôle total sur les paramètres d’exposition de l’appareil photo.

C’est vous qui définissez l’ouverture du diaphragme, la vitesse d’obturation, la sensibilité iso etc…

Si vous voulez que votre votre photo soit plus sombre ou plus claire, vous devrez savoir quel paramètre changer pour obtenir le rendu que vous souhaitez.

Pour cela, il est crucial de connaître parfaitement le rôle de chaque paramètres de votre appareil photo numérique.

Je vous invite donc à lire l’article sur le triangle d’exposition afin de comprendre l’harmonie des paramètres d’exposition.

Si vous débutez la photographie, vous aurez du mal avec ce mode tant que vous n’aurez pas parfaitement maitrisé l’ouverture du diaphragme, la vitesse d’obturation et la sensibilité iso.

Le mode Auto de l’appareil photo

Le photographe lambda utilise le mode automatique et l’utilisera toujours s’il ne s’intéresse pas à la photo. Pour lui, il n’a pas envie de se prendre la tête avec les réglages de l’appareil photo.

Par contre celui qui souhaite améliorer ses photos, doit absolument sortir du mode automatique. Pour cela, il doit connaître les bases de la photo pour savoir faire les bons réglages.

Les avantages du mode automatique

Le mode auto choisit pour vous l’ouverture du diaphragme, la vitesse d’obturation, la sensibilité, la balance des blancs, fait la mise au point tout seul et déclenche le flash par manque de lumière.

Il ne vous reste plus qu’à vous concentrer sur le cadrage et la composition puis d’appuyer sur le déclencheur pour que la photo soit exposée.

Le mode auto peut convenir à la plupart des débutants parce qu’il est simple à utiliser et ne demande aucune connaissance particulière.

Néanmoins, je vous conseille de sortir de ce mode le plus rapidement possible car il vous empêche d’être créatif.

Les inconvénients du mode auto

Le mode tout automatique ne va pas deviner ce que vous voulez photographier, c’est pourquoi vous devez l’abandonner.

C’est lui qui décide de l’exposition finale de la photo, si le flash va être utilisé, et où la mise au point va être effectuée.

La balance des blancs est choisie automatiquement, ce qui peut fausser les couleurs réelles vues au moment de la prise de vue.

L’appareil photo utilisé en mode automatique peut aussi décider d’augmenter la sensibilité alors qu’il y a aucune raison apparente de le faire. Le problème est que cela va engendrer du bruit et donc une moins bonne qualité sur l’image.

En choisissant le mode auto, vous n’avez aucun contrôle sur les paramètres de prise de vue, ce qui vous empêche de faire les photos que vous souhaitez.

Les modes scènes

Ces modes d’exposition sont préprogrammés, pour permettre à l’appareil photo de reconnaître une scène spécifique et de proposer les meilleurs réglages pour celle-ci.

Le mode portait

Ce mode scène va faire en sorte de toujours choisir une grande ouverture afin de minimiser la profondeur de champ et créer un flou d’arrière plan.

Basculez dans ce mode si vous souhaitez obtenir cet effet pour vos photographies de portrait.

Afin de ne pas déformer le sujet, évitez de photographier avec un grand angle, mais privilégiez plutôt une focale standard

Le mode paysage

Si vous optez pour ce mode, votre appareil photo va faire en sorte de toujours choisir une petite ouverture afin de maximiser la profondeur de champ.

L’intérêt de ce mode est donc d’étendre la zone de netteté, ce qui le rend idéal pour obtenir une image nette partout.

Cependant, le fait d’utiliser une petite ouverture, peut engendrer une baisse considérable de la vitesse d’obturation si les conditions lumineuses sont défavorables. Dans ce cas, vous serez obligé d’utiliser un trépied afin d’éviter un flou de mouvement.

Le mode macro

Si vous souhaitez découvrir le monde de l’infiniment petit, ce mode vous plaira car il a été programmé pour photographier des sujets de près.

Pour que cela soit possible, la distance de mise au point est raccourcie de quelques centimètres, ce qui vous permet de photographier des insectes, des fleurs en gros plans ainsi que d’autres sujets de petites tailles.

Avec le mode macro, une petite ouverture est souvent choisit par l’appareil photo numérique afin de conserver une zone de netteté maximale.

La profondeur de champ est très restreinte en macro, de l’ordre de quelques millimètres, c’est pourquoi une petite ouverture est nécessaire.

La mise au point dans ce mode est aussi plus délicate à réaliser. N’espérez pas non plus utiliser le flash intégré de votre appareil photo en mode macro, au risque de créer des ombres très marquées et de provoquer des zones surexposées.

En macrophotographie, on travaille avec de petites ouvertures de diaphragme, ce qui réduit fortement le temps de pose.

Pour cette pratique, je vous recommande fortement d’utiliser un trépied.

Le mode sport

Comme son nom le laisse paraitre, ce mode est conçu pour photographier les sujets en mouvements. Vous pourrez ainsi prendre en photo aussi bien des voitures de courses, que des enfants, des oiseaux etc…

Dans le mode sport, l’appareil photo choisira automatiquement la vitesse la plus élevée, ce qui vous permettra de correctement figer le mouvement.

C’est un mode à utiliser lorsqu’il y a suffisamment de luminosité, sinon l’appareil photo aura tendance à monter en sensibilité iso.

Le mode portrait de nuit et paysage de nuit

Là aussi, son nom très évocateur permet de photographier dans des conditions lumineuses difficiles. L’appareil photo numérique choisit une vitesse d’obturation lente afin de capter le plus de lumière possible.

L’usage de ce mode autorise l’utilisation du flash, pour le cas des portraits par exemple.

Dans des conditions de faibles luminosité, la vitesse est si lente que vous aurez du mal à faire des photos à main levée, c’est pourquoi je vous conseille d’utiliser un trépied avec le mode nuit.

Modes semi-automatiques

Le mode programme (P)

Le mode P est similaire au mode tout automatique que l’on a vu au début de cet article, sauf que celui-ci vous donne le contrôle sur certains paramètres de prises de vues.

En effet, l’exposition se fait automatiquement mais vous pouvez influer sur le couple ouverture/vitesse, en choisissant l’un ou l’autre, pour plus de créativité.

C’est à dire que vous pouvez jouer sur la profondeur de champ et le mouvement en choisissant le couple qui vous convient.

Vous pouvez également modifier la sensibilité en fonction des conditions de lumière ainsi que la balance des blancs.

Vous avez également la main sur les réglages du flash.

Je vous invite à regarder dans votre mode d’emploi d’appareil photo car le mode P peut être plus ou moins flexible suivant les modèles.

Le programme P est un mode que je vous recommande d’utiliser à la place du mode vert tout automatique.

Lorsque vous aurez compris comment le couple ouverture/vitesse fonctionne, vous pourrez passer aux modes plus créatifs.

Le mode priorité à l’ouverture (A ou AV)

Appelé A ou AV, ce mode est conçu pour contrôler l’ouverture du diaphragme. La vitesse d’obturation quant à elle est calculée automatiquement en fonction des conditions de lumière.

Dans ce mode, vous pouvez choisir la balance des blancs ou rester en automatique, de même que pour la sensibilité.

Le mode priorité à l’ouverture est celui que vous choisirez le plus souvent pour définir la zone de netteté que vous souhaitez avoir sur votre image.

Le mode priorité à l’ouverture est très utilisé en photo de portrait lorsqu’il s’agit de détacher le sujet de l’arrière plan. Dans ce cas, vous choisissez une grande ouverture pour obtenir une faible profondeur de champ.

En ce qui concerne la photographie de paysage, on souhaite obtenir généralement une photo nette du premier plan à l’infini.

Dans ce cas, le mode priorité ouverture vous permet de définir une petite ouverture qui aura pour effet d’augmenter la profondeur de champ.

Grâce à ce mode, vous avez le contrôle sur la zone de netteté.

Quant à la vitesse d’obturation, elle doit être suffisamment rapide pour figer le mouvement, sauf si vous souhaitez un effet de mouvement particulier.

Veillez donc à garder un oeil dessus afin d’éviter qu’elle ne descende de trop, sinon vous devrez utiliser un trépied.

Le mode priorité à la vitesse (S ou TV)

Vous l’aurez deviné, ce mode de prise de vue est destiné à photographier le mouvement. C’est le mode à choisir si vous souhaitez faire de la photo animalière ou sportive.

Le principe est simple, vous choisissez la vitesse d’obturation que vous voulez et le posemètre de l’appareil photo va calculer automatiquement la bonne valeur du diaphragme pour exposer l’image.

Avec ce mode, vous pouvez aussi créer des effets avec l’eau d’une cascade par exemple en utilisant des vitesses lentes, appelées poses longues.

Rappelez-vous que si vous souhaitez utiliser des vitesses lentes, vous aurez pas droit à l’erreur car tout mouvement de votre part entrainera une photo floue.

Pour évitez cela, il est indispensable de travailler avec un trépied ou un monopole si la vitesse est suffisamment rapide pour figer l’action.

Le mode manuel (M)

Grâce à ce mode, vous aurez le contrôle total sur les paramètres d’exposition de l’appareil photo.

C’est vous qui définissez l’ouverture du diaphragme, la vitesse d’obturation, la sensibilité iso etc…

Si vous voulez que votre votre photo soit plus sombre ou plus claire, vous devrez savoir quel paramètre changer pour obtenir le rendu que vous souhaitez.

Pour cela, il est crucial de connaître parfaitement le rôle de chaque paramètres de votre appareil photo numérique.

Je vous invite donc à lire l’article sur le triangle d’exposition afin de comprendre l’harmonie des paramètres d’exposition.

Si vous débutez la photographie, vous aurez du mal avec ce mode tant que vous n’aurez pas parfaitement maitrisé l’ouverture du diaphragme, la vitesse d’obturation et la sensibilité iso.